Tale of Legends

A tale of legends suit l'histoire d'un monde en plein developpement et en pleine guerre. C'est un lieu mythique remplis de dangers inattendus.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le forum sera fermé le week end du 21-22 novembre 2015 pour une mise au point générale du forum. Il sera rouvert dès le dimanche soir minuit pour vous accueillir. Edit : warui warui, petit retardement, il faudra plutôt compter la moitié voir fin de semaine, mais il sera tout beau et tout neuf !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]

Aller en bas 
AuteurMessage
Nikiah of Winterhold

avatar

Messages : 21

MessageSujet: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   Sam 8 Nov - 18:34

Je voudrais bien savoir pourquoi je suis toujours de mauvaise humeur. Je ne me lève pourtant pas du pied gauche, je ne me cogne pas le petit doigt de pied contre la commode, je ne subis pas de remarque désobligeante et pourtant je suis en colère. Tout c'est bien passé à la maison, depuis ce matin, rien de particulier n'est arrivé. Du moins pas pour moi, ma soeur en revanche a dû subir un des nombreux inconvénients de la noblesse: le mariage. En effet, elle a atteint l'âge de s'unir à un riche noble ou à un jeune marchand de la haute bourgeoisie. C'est pourquoi,  depuis que les portes du manoir sont ouvertes, la file d'attente ne cesse de s'allonger. Ma soeur est une belle fille, gentille, intelligente, attirante, séduisante ; tout mon contraire ; alors je comprends bien tous ces prétendants sur les marches de marbres de l'entrée. C'est sûrement la plus belle fille de tout le royaume et la plus demandée après la Princesse Ayla. Je les vois, tous ces gentilshommes alignés qui se poussent pour rentrer et avoir leur moment en privé avec ma soeur et ma mère. Ils s'entassent dans toutes les pièces du premier étage du manoir et le flot continu de prétendant ne se tarit pas avec l'heure. Cet événement exceptionnel ne m'arrange pas beaucoup, même si cela me fait plaisir de voir que je ne suis pas la seule à être obligé de me marier. Même mon frère y passera bien un jour. Je suis confinée dans ma chambre avec pour interdiction de sortir et de déranger. Sauf que moi et les interdictions ça fait deux. Je suis déjà en dehors de ma chambre et je parcours les couloirs du manoir, pieds nus, habillée comme l'une de nos servantes, la tête baissée. Je passe incognito parmi les nombreux, très nombreux, gentlemen. J'en profite pour les regarder du coin de l'oeil. La plupart sont pas mal même si la grande majorité est constituée de gros bonshommes ventrippotants de plus de cinquantes années humaines.

Je me dirige vers la sortie alors que dans mon dos résonne la voix de ma mère.
"Mais que faites vous ici mademoiselle Winterhold? Ne vous avais-je pas demandé formellement de ne pas quitter vos appartements? Retournez-y tout de suite! "

Bien évidemment, ma mère a le sens du spectacle et la totalité des hommes présents se retournent vers moi en entendant mon nom de famille. Ainsi il m'est impossible de refuser et de partir sans provoquer des rumeurs dans tout le royaume sur le comportement de la famille Winterhold. Je n'avais pas le choix. Je m'inclinais et commençais à remonter à l'étage supérieur.

"Et vous demanderez à une servante de vous habiller convenablement"

Je m'inclinais de nouveau, indiquant que j'avais compris mais, ma mère n'était pas dupe, elle savait très bien que je n'en ferai rien. Certes je remonterais dans ma chambre mais quant à m'habiller "convenablement" il était évident que je ne le ferai pas. Sans aucune autre forme de mondanité, je disparaissais au dernier étage, mes quartiers. Furieuse de mettre fait prendre ainsi la main dans le sac, je claquais la porte derrière moi avant de m'allonger sur le lit. Un bras sur le front, l'autre main jouant avec l'ourlet de ma tunique. Je fermais les yeux écoutant seulement les battements effrénés de mon coeur. J'attrapais ensuite mon casque et une de mes guitares. Je posais le casque sur mes oreilles, sélectionnais un morceau et grattais faiblement les cordes de l'instrument pour trouver les notes. Je le connaissais par coeur ce morceau, c'était mon préféré, celui qui me remontait le moral ou me déstressait. Je retrouvais facilement les positions des doigts et des mains, je grattais la première corde mais pas la deuxième, interrompue par un bruit. Je découvrais une de mes oreilles et le bruit recommença: quelqu'un toquait à la porte. Je lâchais la guitare, m'allongeant de nouveau sur mon lit pensant qu'il s'agissait d'une servante ou de quelque chose comme ça.

"Allez vous en." dis-je froidement et je refermais les yeux sur mon plafond blanc.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gajeel Sunpeon

avatar

Messages : 48

MessageSujet: Re: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   Sam 8 Nov - 19:32

Je ne suis pas quelqu'un qui se lève avec différente humeur, je suis toujours joyeux et de bonne humeur, jamais de mauvaise humeur. Bon, il y a bien des jours ou je ne veut pas parler au gens et quand je suis ainsi, je préférez rester seule, mais cela est aussi rare que les jours ou je me lève de mauvais pieds et que je crie sur tout le monde alors qu'il non rien faire ou qu'ils on fait juste une chose de travers. Ces donc de bonne humeur que je marcher avec tranquillité dans le village de Léviathans, coté hériter de mon père. Tout en marchant, je cherchait se que je pouvait bien faire de ma journée et j'avait les oreilles tendues, essayant de capturez une ou deux discussions. Les discussions de deux bonne femme me vint au oreilles, surement des commère car elle parlait de mariage royale, je savait, par écoute et par discussion avec les princes eux même ( Je connaissait Subaru, avec qui je m'entendait à merveille, Ayato avec qui j'ai eu de rare discussion et Ayla avec qui je m'entend très bien), je suis donc au courant de tout les petites choses qui se passe et ces femmes parlait de Subaru et cette hagraven avec qui il s'était marier, "ces une honte", "pourquoi la reine as-t'elle laissait faire cela", "pourtant il y avait la marquise ...", et encore pleins d'autres chose. Il fallait savoir que les princes se fichait biens de ce que leurs mère pouvait dire, et pouvait bien penser, ils vivaient leurs vies et je les comprenait tout à fait. Une autre discussion parlait d'Ayla et du fait qu'elle soit coucher encore dans un lit car elle a était blessé, mais une discussion tout à fait intéressante me fit tendre l'oreille encore plus, s'était sur une famille que mon père connaissait, et ou il m’emmener souvent quand j'était petit passez des journées ; les Winterhold. Je m'entendait merveilleusement bien avec leurs fille Nikiah ! J'avait entendue beaucoup de chose sur son sujet, sur le fait qu'elle était marier au prince Ayato. Je savait, enfin venez d'entendre, qu'une foule d'homme était deant le manoir de cette dernière pour se marier avec sa sœur, cela m'amusé parce que la plupart des personnes devait être de gros bourgeois complètement simplet qui attendait la seconde merveille de cette race, la première étant Ayla. Je décida alors d'aller rendre visite à mon amie, je m'avança vers le manoir et lorsque je ne fut plus loin, je vit une foule d'homme, un nombre innombrable de personne attendait leurs tour, comme si ils allaient savoir si ils allaient vivre bien ou mal. Lorsque je passait à coté d'elle (j'allait pas faire la queue alors que je ne veux pas me marier), des hommes criait que je devait faire la queue comme tout le monde et attendre mon tour mais je n'y faisait pas attention et avancer. La foule était réellement faite d'homme gros, de bourgeois complètement vide dans leurs tête, mais un groupe de jeune homme était même la, ils avaient surement plus de chance qu'eux, et lorsque je passa a coté d'eux, j'entendit que leurs discussion portait sur l'un deux qui avait essayez de se marier avec la princesse Ayla mais qu'il se trouvait juste derrière cette homme Jellal, qui avait était choisit par la reine. Je plaignait cette dernière, devoir se marier avec un homme qui avait l'air si cruelle n'était pas chose gagner, heureusement qu'il est attirant. Lorsque je rentra dans le manoir, les hommes me regardaient avec des yeux remplies de jalousie car il fallait avouer que je suis quelqu'un de charmant, je passa tout droit et monta les escaliers, vers les appartements de cette chère Niki. Je toqua une fois en face de sa chambre et lorsque je l'entendit parler je fit un sourire, arrivée a l'improviste cela me faisait bien rire. J'ouvrit alors la porte et rentra tout en la regardant :

- Mais enfin, il ne faut pas ainsi dire a son chevalier servant qu'il doit partir Nikiah.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikiah of Winterhold

avatar

Messages : 21

MessageSujet: Re: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   Sam 15 Nov - 23:44

- Mais enfin, il ne faut pas ainsi dire a son chevalier servant qu'il doit partir Nikiah

Une voix. Un visage. Un nom. Et une histoire. Voilà ce qui me revient en mémoire en entendant Drocell Czinz parler. Une bouffé de colère me prit à la gorge comme un fauve. Comment avait-il le culot de pointer son nez celui là? ! Après tout ce qu'il nous avait fait il fallait qu'il vienne pour finir le boulot? Et bien je ne lui laisserai pas ce plaisir. Je ne tomberai pas dans son piège une seconde fois. Je mz levais précipitamment, laissant la guitare sur mon lit avec le casque et m'avançais vers lui comme une furie. Arrivé à sa hauteur je ne pris pas de pincette et ma main claqua avec un bruit de fouet sur sa joue. Le menaçant du doigt, en pétard, je continuais en ouvrant grand la porte.

"Toi! Comment oses-tu revenir ici après ça?! C'est pour finir ce que tu as commencé?  Et bien tu peux aller te brosser parce que j'ai pas l'intention de discuter avec toi!"

J'avais frappé fort, autant en parlant qu'avec les gestes comme l'attestait la vilaine trace rouge carmin que je lui avais laissé sur la joue.
Je le fusillais une dernière fois avant de m'apprêtais à fermer la porte et sonner l'alarme. Cette fois-ci je ne serai pas dupe.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gajeel Sunpeon

avatar

Messages : 48

MessageSujet: Re: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   Sam 22 Nov - 20:25

Je regardait mon ami blonde en ne comprenant pas cette haine qu'elle ressentait maintenant pour moi. Qu'avait-elle pus entendre sur moi, qui aurait pus la changer ainsi à mon égard. Pourquoi ce regard tuant, pourquoi me regardait-elle ainsi, moi qui avait tellement rigoler avec elle, moi qui avait vécu tant de choses a ses cotés, pourquoi me criait-elle ainsi sur moi ? Alors que je mettait reçu une baffe, je la regardait me poussez pour me faire sortis, mais je ne la laissa pas fermer la porte et la bloqua avec mon pied, hors de question de faire demi tour maintenant, je voulait savoir pourquoi elle avait tant de haine pour moi, comment avait-elle pus savoir ces choses mauvaises qu'elle semblait connaitre, qui lui avait dit. Et cette dernière question me fit sursautez, ses parents ? Les amies de mon père aurait-ils dit des choses a mon amie ? A mon ancienne unique ami, moi qui était si heureux de la revoir, cela ne devait pas être réciproques. Regardant autour de moi je poussa la porte et rentra dans la chambre et l'attrapa par les épaules, je la regarda dans les yeux et déclara d'un seul trait :

- Niki, qu'est ce que j'ai commençait ?! Ces parce que je suis un hybride que tu est ainsi avec moi ? Parce que je t'es mentit ?!! Si ses sa, tu est pas la même que j'ai quitter il y a longtemps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lylin Hashimoto
Admin
avatar

Messages : 104

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   Mar 28 Avr - 19:13

Up?

_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amis d'enfance, ou comme quoi, venir dans la chambre d'une fille ne veux pas forcément dire que les murs vont sauter... [PV: Drocell]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais que pouvons nous bien faire dans une chambre...
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» TERMINE - Comme un poisson dans l'eau & avec une sirène
» Les amis sont comme des diamants. Précieux et rares. | Feat Stiles Stilinski
» Hercules ~ Comme un pingouin dans le désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tale of Legends :: Archives :: Archives-
Sauter vers: