Tale of Legends

A tale of legends suit l'histoire d'un monde en plein developpement et en pleine guerre. C'est un lieu mythique remplis de dangers inattendus.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le forum sera fermé le week end du 21-22 novembre 2015 pour une mise au point générale du forum. Il sera rouvert dès le dimanche soir minuit pour vous accueillir. Edit : warui warui, petit retardement, il faudra plutôt compter la moitié voir fin de semaine, mais il sera tout beau et tout neuf !

Partagez | 
 

 Concours d'Halloween

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trafalgar Law
| Banni |
| Banni |
avatar

Messages : 198

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Concours d'Halloween   Ven 24 Oct - 0:10



Bonjour, Bonsoir mes petites chauves-sourit adorés ! Quelles dates nous somme aujourd'hui ? Et oui ! Le 24 Octobre ! Et dans 7 jours, se sera Halloween ! Vous connaissez tous cette fêtes ? Vous savait que le soir venus, les petits enfants sortent de leurs maison déguisées pour allait cherchez des sucreries chez les gens ! Et bien cette fêtes nous allons la fêtez dignement ici ! Pour vous remettres les idées en place, je suis allait voir notre cher ami Wikipédia pour lui demandez d'ou venait cette fête d'Halloween :

Halloween ou l'Halloween (usage québécois) est une fête originaire des îles Anglo-Celtes1 célébrée dans la soirée du 31 octobre, veille de la Toussaint. Son nom est une contraction de l'anglais All Hallows Eve qui signifie the eve of All Saints' Day en anglais contemporain et peut se traduire comme « la veillée de la Toussaint ».

Je vais maintenant vous expliquer comment ce concours va se dérouler. Les inscriptions débute le Vendredi 24 Octobre 2014 et se finirons le Dimanche 21 Octobre 2014. Cet à cette dernière dates que le concours débuteras réellement, jusqu'au 30 Octobre 2014 à minuit. Vous avait donc 2 jour pour vous inscrire et 10 jour pour écrire le rp. Comme vous l'avait vus, vous devrait écrire un rp "horreur", ou le personnage de votre choix vivra une nuit, ou quelque chose d'horrible. Le rp devrai faire 20 ligne minimum.

Copiez donc se code :

Code:
 [b][u] Personnage choisie [/u][/b]
[b][u] Date d'inscription [/u][/b]

Les inscriptions commence !

_________________


Ambiance musical :
Spoiler:
 


Animaux de transformation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subaru Hashimoto
| Maître du Jeu |
| Maître du Jeu |
avatar

Messages : 326
Age : 19

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Ven 24 Oct - 0:14

Personnage choisie Maximilian
Date d'inscription Ben maintenant! Le 24.10.2014

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://taleoflegends.forumactif.org
Sheena Fujibayashi

avatar

Messages : 23
Age : 17
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Ven 24 Oct - 9:06

[le concurrent à annulé sa participation au concours; il est trop nul et s' est surestimé. Il n'y arrivera pas]

_________________


Animaux:
 


Dernière édition par Sheena Fujibayashi le Ven 31 Oct - 16:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trafalgar Law
| Banni |
| Banni |
avatar

Messages : 198

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Ven 24 Oct - 12:54


Personnage choisie Law Trafalgar (oui je sais)
Date d'inscription le 24/10/14 : ben a une heure 10 du mat' eux '-' ...

_________________


Ambiance musical :
Spoiler:
 


Animaux de transformation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trafalgar Law
| Banni |
| Banni |
avatar

Messages : 198

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Lun 27 Oct - 13:33

[le concours débute dernier jour pour les inscriptions ! ]

_________________


Ambiance musical :
Spoiler:
 


Animaux de transformation :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elal Heter

avatar

Messages : 48

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Jeu 30 Oct - 22:17

Personnage choisis Yukine
Date d'inscription je sais c'est un peu tard mais bon : 30/10/14 *pas taper*

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
William Garadeä
| Humain |
| Humain |
avatar

Messages : 323

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Jeu 30 Oct - 22:26
















 
Des Yeux Partout
 
~ Nightmare ~



 


 
Des yeux partout. Des yeux qui suivent tes pas. Sur le coin de la rue. Derrière un arbre. Dans la pénombre. Derrière ton dos. Devant ton visage. Sur le coté. Des yeux partout. Ils te regardent. Ils te suivent comme si tu es le monstre et pas eux. Maximilian courrait et courrait pour les fuir. Mais avant qu’il ouvre les siens, les yeux sont là. Rouge sang qui te suivent. Ils illuminent dans le noir. Un cri se fit entendre :


Nightmare !


Cours Maximilian, cours si loin qu’ils ne peuvent plus te voir ! Va-t-en avant qu’ils ne s’approchent ! Il partit, laissa ses jambes le porter ; mais le vent semblait toujours avoir un pas d’avance sur lui. Il se tournait, se fracassait. Les arbres ses boucliers se tournaient en lui comme des ennemis grands contre la lumière de la lune. L’écorce se fracassait contre de longues griffes, leurs cries un écho dans le noir. Il voyait la silhouette, haute et grande. Les yeux rouges le fixaient.


Je t'ai traîné là, en-bas
Au spectacle du diable
Pour être son invité à jamais
.


« Non ! »
Cria le pauvre garçon et il se retourna sur ses pas. Il glissa, tomba, s’écrasa. Emprisonné entre les toiles d’araignées, poussé entre les racines. Il se releva, retomba et se releva. Derrière lui les yeux s’approche. Ses iris rouges qui le suivent deviennent de plus en plus grands. Un rire profond sonnait dans la nuit, ca passé à travers son corps, comme une flamme. Cette flamme créer un feu dans son être et sa chair brula. Son cri perçant résonnait. Comme si on mettait un porc sur le feu, l’odeur de la brûlure, de la cassure, elle arrivait.


La chair brûle
Tu peux le sentir dans l'air
Car l'âme des hommes comme toi
Est si facile à voler


Et les yeux sont encore là. Ils suivent et poursuivent. Les griffes raclent un chemin. Il t’appel. Quelque chose le réclame, le cherche. Il demande un prix et le prix est baigné dans le sang.


Rien n'arrête la folie
Elle tourne, te hante, meurt d'envie
Appuie sur la gâchette


Il se remit à courir. Mais Dieu n’est plus de son coté. Les yeux sont là, sont partout. Comme s’il était emprisonné dans une cage ou des barrières étaient peints avec ses yeux. Il vit une grotte. Sa respiration, perdue, suivait le rythme de ses pas, de son cœur et des tambours. Son dos collé au mur, il ne pouvait pas courir. Il ferma les yeux, connaissait le contexte. Son corps refusait l’arrêt. Il se mit à conter, tout pour virer son esprit des images, de la peur.

1..2.. Il le sent s’approcher. La chose le cherche, c’est son lieu, sa place. Il a fait quelque chose, quelque chose d’horrible. C’est le prix, c’est sa place.


Tu aurais dû connaître
Le prix du mal
Et ça te fait mal de savoir,
Que tu es à ta place ici,
Oh, it’s your fucking Nightmare.


3..4.. Il y a un bruit fort, comme les ongles d’une femme sur un tableau. Des pas qui avancent, rapide, lent et rapide. 5..6.. Il entend son cœur partir en boucle. Dieu sauve moi. La chose s’approche. Une respiration forte. Il le sent sur son corps. Et il déteste sa peur, sa faiblesse.


Tu danses toujours avec tes démons ;
Victime de ta propre création.
Au-delà du désir de combattre ;
Là où tout ce qui est mal est bien
Là où la haine n'a pas besoin d'une raison..


7..8.. Le monstre est là. Il entend sa voix, le sent chaud sur sa joue. Il est là. C’est là. Tout prêt. Des murmures à ses oreilles, c’est pour ton bien, tu seras plus fort. Et il pleur. Les larmes d’une sirène, tombées à terre. Court, idiot, encore que tu peux.


Tandis que tu deviens lentement
Fou ils te disent
"Ça t'est donné avec les meilleures intentions
Pour t'aider avec tes complications"


9..10.. La griffe racle sa joue. Court. Court. Court. Mais pétrifié à sol, il est bas. Il garde les yeux fermés, comme si sa pourrait le sauver. La chaleur sur son visage et il tourne la tête. Court. Court. Court. Mais il ne court pas. Max reste. Car il est tordu, détesté. C’est son destin. Son monde. Sa vie. Le monstre le regarde. Et il sent les yeux rouges de partout.


Tout le monde à craindre ;
Ton destin tragique apparaît si clairement maintenant.
Oh, it’s your fucking Nightmare.


11..12.. Et il en peut plus. Un cri émit. Il court. Griffé sous les yeux, mais il court. Les yeux sont encore là. Devant. Derrière. A droite. A gauche. N’importe où il tourne. Où il cri. Il court. Ils sont là. Les pas. Ils courent. Il voit les sons, les entends. Les voix dans sa tête qui crient pour qu’il avance. Les yeux le fixent.


Combats.
Pour ne pas échouer.
Sinon tu finiras comme tous les autres.


Et les griffes contre sa peau racontent une autre histoire. Les yeux le regardent, de leur rouge perçant il sent la folie dedans. Les griffes l’attrapent. Le jettent. Les iris lui murmurent :


En-bas.
Sens le feu.
Sens la haine.
Ta douleur, voilà ce que nous voulons.


Il est jeté à terre. Le sang tombe sur son bras. Les gouttes s’écrasent. Sur sa peau. Sur sa joue. Sur son âme. Il se leva sur ses bras, tentant à travers ses larmes et sa faiblesse de partir. Ses genoux raclent le sol. Ses ongles s’arrachent de sa chair tant il tire sur ses mains. Et les yeux le fixent.


Frappe le mur.
Je te regarde ramper.
Un menteur si facile à remplacer.


Les griffes s’approchent de lui. Il les voit, sent le froid déjà sur sa peau. Court, idiot. Court. Va-t-en. Mais il est toujours là. Toujours en retard. Les yeux le regardent. Le fixe. Court donc. Court. Mais c’est déjà là. Son cœur arraché.


Personne à appeler ;
Tout le monde à craindre ;
Ton destin tragique apparaît si clairement maintenant,
Oh, c'est ton putain de cauchemar.


« Non ! » Est le crie qu’on entend dans la nuit. Et la première chose que Maximilian voit en se réveillant, sont des yeux qui le fixent.




   
 


 

 

 
 

 
 



La chanson utilisé se nomme Nightmare et c'est de Avenged Sevenfold. Les paroles ont étés traduites par moi même. Si le code n'aurait pas été là, sa ferait à peu près un totale de 40 lignes mais avec le code il y en a 77.

_________________


Dernière édition par William Garadeä le Jeu 30 Oct - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayato Hashimoto
| Leviathan |
| Leviathan |
avatar

Messages : 310

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Jeu 30 Oct - 22:28

Lorsque les proies changent de rôles



Les morts
se reveillent
le soir
d'Halloween


L’œil de la lune semble si lumineux dans la nuit noire que l'on pourrait très facilement la comparée à la "Lumière Blanche" que l'on est sensée voir lorsqu'on meurt, le moment précis ou notre âme quitte notre corps inerte pour rejoindre le lieu ou auras lieu notre jugement dernier, l'événement qui nous dira si nous allons en enfer, ou au paradis. Ou pire encore que nous sommes obligés d'allez errez sur terre, voir notre familles souffrir de notre disparition sans que l'on puisse les réconforté, leurs dire que nous somme toujours la, mais nous somme déjà mort. Nous errons sur terre, cherchant un but précis tout en sachant au fond de nous que notre but est d’errer sur terre éternellement. Triste Fatalité.

Les gouttes de sueur perlait sur son front, sa respiration haletante exprimait les peurs et les doutes qui envahissait son corps, ses bras se balançant au deux coté de son corps, son torse se levant au rythme de sa respiration effrénée, tout aussi effréné que cette course. Le violeur des plaines ne courrait pas après sa proie, oula non, s'était lui qui était devenue la proie. Les rôles avaient était échangée en cette nuit d'Halloween : s'était le violeur qui était violer, l'assassin qui était assassiner, le tueur qui était tuer ... Vous savait de qui je parle ? Mais si, il se prénomme Trafalgar Law, ces un violeur et un assassin sadique, un hagraven bannit détestez de tous. Il penser, il réfléchissait à quelle être était derrière lui, il entendait les bruits des pas lourd et la respiration haletante de la chose qui lui courrait après. Oui, je dit bien la chose, car ce qui courrait après Law n'était pas humains, il pouvait entendre les pas et la respiration accompagnées de grognement inhumains, désincarnée. Les pensée de Law affluais dans ses pensées comme des cauchemars hantant les yeux des enfants: il réfléchissait, quelles être lui courrait après ? Était-ce Cerbère ? Le chien à trois tête, gardant les portes de l'enfer et Hadès, le dieu des enfers, lui avait-il donnait comme mission d'allez le chercher pour son jugement dernier ? Pour l'emmener en enfer ? Ou bien une autre créatures démoniaque qu'on aurait envoyé pour le tuer ?

Les pensée de Law fut stopper par la sensation d’humidité sur ses jambes. Il secoua sa tête, sa course était ralentit par l'eau, le monstre allait le rattraper, et il avait fortes impressions que des algues le retenais comme si la nature voulait le voir mourir, tout comme les êtres vivants, animaux, arbres, fleurs, humains ... Mais pourtant, lui voulait vivre, tout cela était trop ... trop effrayant pour être vraie, mais il continuait de courir, maintenant délivre de l'emprise ralentissante de l'eau qui n'avait pas l'air d'avoir bien ralenti l'être lui courant après. Law pouvait sentir le souffle pestide de la bête dans son dos. Les pas de Law était toujours aussi précipité, et il haleté toujours, essoufflé par la course en cours. Et cette course fut vite arrêter par une racine et par des mains ( si s'en était bien un, humain) posé sauvagement sur ses épaules, il atterrie au sol sur le dos, quelqu'un ou quelque chose était sur lui, il sentait une présence pesante, mais ne savait réellement pas si elle était humaine ou pas. Mais le fait est que, ayant juste eu le temps d’apercevoir deux grand yeux rouge, la vision de l'hagraven devenir noir.

Le soleil venait de se levé, et un cris strident déchira le silence typique du réveille de la nature. Dans une grotte, un homme du nom de Law était assis, en sueur et tremblant sur une peau de daim tué la veille. Le cauchemars qui l'avait réveiller hanter toujours ses pensée, et il décida de partir loin de cette grotte et de cette forêt, ou il y avait un marais. Law quitta donc la caverne, sans faire attention que dans cette grotte apparue deux grand yeux rouges, suivant l'hagraven des yeux. La course poursuite continue ...
Fiche de liens (c) Miss Yellow


Il y 44 lignes

_________________


Autres comptes : Ayla Hashimoto-Elahe Ryhou-Trafalgar Law-Zero Kyriuu-Tsuninaga Kurumaru-Boris Airay-Hibiki Shanjiou-Torani Of Mutzukani-Lunayä Lothloriën-Kiäna Nomyrïa-Haruka Absilÿa

Petite ambiance Wink (la chanson est un peu prise aussi pour la relation Ayato William Wink  :
Spoiler:
 


Tatouages de ce cher Ayato se trouvant sur le ventre :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukine
| Humain |
| Humain |
avatar

Messages : 28

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Jeu 30 Oct - 23:47

A prendre au second voire au troisième degré ^^


Là ça commence...



"Halloween ça se fête avec du sang des trippes et des paillettes"









J'ai mal à la tête... Pourquoi? J'en sais strictement rien... Je touche mon front. Yeurk! C'est dégoûtant, y a un truc dégueulasse sur mon front! Du sang? Ça pique. J'ai mal... C'est mon sang? J'espère que oui. Je veux pas être l'auteur d'un meurtre! J'ouvre enfin les yeux. Mais c'est comme si j'avais rien fait. Il fait tout noir autour de moi. Un noir intense et impénétrable. Oh non, non, non! Pourquoi y a pas de lumière? ! Je sens la panique me sauter à la gorge comme un chien enragé. Il me mord et me secoue dans tous les sens m'arrachant la gorge de ses crocs puissants. Ça me monte à la tête comme des odeurs de souffre et d'ammoniac. J'ai du mal à respirer, j'ai les yeux qui pleurent, c'est insupportable. Je me relève à quatre pattes et je tâtonne autour de moi. Je suis dans une cage. Le grillage me rentre dans la peau tellement je le sers fort. Je me redresse et je continue à chercher. Il y a bien une sortie... Y a forcément une sortie! Merde! Une sortie! Vite!  Je sens la sueur me couler dans le cou et les frissons me parcourir le corps. Je vais pas tenir... Je vais pas tenir! Je me remets complètement debout et je me jette sur les parois. Rien. Y a rien! Je vais péter un câble! Au secours! Je me jette de nouveau sur la grille qui cède enfin.  Devant moi, c'est légèrement éclairé mais je peux distinguer une porte. Je m'approche timidement, la poignée ne résiste pas. J'ouvre la porte.
Ah!!! La lumière! De la lumière! Et pas qu'un peu. Je me couvre les yeux de la main tellement c'est puissant. La pièce est entièrement blanche et la lumière crue affecte mes pupilles dilatées. Une fois habitué, je m'avance prudemment. J'ai jamais vu cette pièce, et pour tout vous dire, j'ai presque envie de faire dans mon fute après l'épisode de la cage. Je tremble encore un peu. Devant moi il y a des pièces et des pièces couvertes de baies vitrées. Je suis pas tout seul. Il y a aussi des gens. Ils me tournent le dos mais j'ai l'impression de les connaître. Je m'approche plus rapidement. Ils sont là dans la pièce d'à côté. Je m'avance encore mais... il n'y a pas moyen d'entrer dans leur pièce? Y a pas de porte? Mais... comment c'est possible? Je pose mes mains sur la vitre. Ils n'ont pas l'air de me voir ou de m'entendre. Je frappe un petit coup du poignet. Toujours aucune réaction. Rien... Alors je cris, je hurle, je frappe la vitre, j'essaye d'attirer leur attention. Rien à faire! C'est comme si j'existais pas! Je regarde mes mains. Transparentes. Elles s'effacent? Je disparaîs? Non! Je veux pas mourir! Je veux pas m'en aller! Je tâte mon visage, mon corps. Si... j'ai bien l'impression que je m'efface. Quelqu'un tourne enfin la tête... Mon dieu! C'est pas possible! C'est... horrible... William? C'est toi? Mon dieu mais qu'est ce qu'on t'a fait? Je me recule et heurte une autre vitre, il y a d'autres gens qui se retournent vers moi peu à peu. Non! Non! Non!
C'est pas possible... Je mets la main devant ma bouche. Je tremble de plus en plus fort. Devant moi, derrière moi, sur les côtés, partout! William! William! Qu'est ce qui c'est passé? Je me tourne me retourne sans arrêt, j'en ai mal au ventre, partout autour de moi: je te vois. C'est horrible. Ton visage n'a plus rien d'humain. Ton crâne et ton corps est craquelé comme désèché. Le reste de ton visage sourit mais tombe et dégouline comme la cire d'une bougie. Ça déforme complètement une partie de ta tête tandis que tu retiens l'autre d'une main dénudée, on n'y voiture que les os, la peau est partie et pourrie. C'est atroce. Je tombe à quatre pattes. Mon estomac fait des vagues. Je me tords les trippes et le carrelage blanc se couvre de mon rejet. C'est dégueulasse...
Je me relève, tu tapes sur les vitres. Il faut absolument que je sorte d'ici! Je cours entre les pièces, toutes identiques, toutes aussi effrayantes. J'en peux plus il n'y a pas de sortie! Je retourne sur mes pas mais rien... impossible de retrouver mon chemin. Il n'y a même plus la porte par laquelle je suis arrivé. Je cours. Je cours. Je tourne en rond. Je pleure. J'ai fait sur moi ça y est. J'en peux plus c'est trop. Je sais pas où je suis, je sais pas depuis combien de temps je tourne en rond, j'ai perdu toute notion du temps et de l'espace.  Je suis complètement perdu au milieu de ces centaines de milliers de William défigurés. Je m'arrête. Ils ont réussi à sortir de leurs cages.
Au secours! Je cris. Non, je hurle! A m'en percer les poumons. A m'en casser les cordes vocales. A m'en arracher la gorge. A m'en faire imploser. Au secours! A l'aide! Pitié aidez moi! Au secours!

Stop.

Plus rien.

Plus un bruit.

J'ai mal à la tête... Pourquoi? J'en sais strictement rien... Je touche mon front. Yeurk! C'est dégoûtant, y a un truc dégueulasse sur mon front! Du sang? Ça pique. J'ai mal... C'est mon sang? J'espère que oui. Je veux pas être l'auteur d'un meurtre! J'ouvre enfin les yeux. Mais c'est comme si j'avais rien fait. Il fait tout noir autour de moi. Un noir intense et impénétrable. Oh non, non, non!








_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheena Fujibayashi

avatar

Messages : 23
Age : 17
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Points de Vie:
300/300  (300/300)
Pouvoirs:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   Ven 31 Oct - 16:28

Désolé j'annule ma partcipation au concours.  Je n'ai pas d'inspi sorry. Chuis nulle je sais. Désolé.

c'est tout ce que j'ai réussi à faire :

Tu ouvres les yeux. Il fait noir. Mais ça ne t'inquiète pas, qui as peur du noir? Certainement pas toi! Tu tâtonnes pour chercher un interrupteur mais il n'y a rien. Cela t'étonnes. Tu avances ta main devant toi. Une étincelle bleue jaillit et crépite un instant. Tu retires vivement ta poigne. L'éclair azuré resurgit mais cette fois tu t'y attendais. Le grésillement de l'éclat te crisse dans les oreilles. Tu te les bouches du bout des doigts mais au lieu de trouver la texture de ta peau, c'est un liquide chaud qu'ils rencontrent. Tu les retirent vivement. Tu commences enfin à t'inquiéter. Tu pose les mains au sol pour t'aider à te lever. Oui au sol. C'est bien de la terre que tu sens sous te doigts. Tes yeux affolés vont de droite à gauche mais tu ne vois rien. Rien à par les ténèbres et l'obscurité. On dirait presque que tu deviens fou. Deviendrais-tu fou par hasard? Tu te mets finalement debout. Mais tes jambes sont engourdies. Tu les frictionnes. Il fait froid. Il fait noir. La peur s'engouffre dans ton coeur aussi bien que le vent glacé dans la pièce où tu te trouves. Tu fais un pas en avant et tombes. Tu frappes accidentellement ta tête sur une boîte dure. Tu te relève tant bien que mal et reprends lentement tes esprits. Une petite musique s'insinue dans ta tête et trotte et trotte. Un petit air de piano. Lent et angoissant. Tu veux t'en débarrasser mais, hin hin hin, elle persiste. Tu frappes partout. L'étincelle qui illumine un peu l'endroit où tu es arrête de grésiller. Tu t'affoles. Ça ne présage rien de bon. Tu le sais c'est tout. Et cette mélodie qui te torture l'esprit. Mais qu'est ce qui tourne pas rond chez toi? Tu tourne sur toi même. Si seulement il y avait de la lumière. Comme si elle avait entendu tes pensées, un vif éclat bleuté rougeoie un instant dans l'espace où tu es cloîtré. À quelques centimètres de toi.

_________________


Animaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Concours d'Halloween   

Revenir en haut Aller en bas
 
Concours d'Halloween
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let's go for Halloween ! [tous invités à participer !]
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)
» Automne, Halloween, sécheresse.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tale of Legends :: Première Etape :: Flood :: Concours-
Sauter vers: